L’Association L’Etape, plus de 60 ans d’histoire au service de l’insertion sociale

L’association L’Etape a été créée le 16 juin 1958, à Nantes, par un groupe de bénévoles visiteurs de prison, soucieux de la réinsertion des anciens détenus. Depuis, elle a étendu ses actions aux enfants, adolescents et adultes en difficulté sociale en Loire-Atlantique. Découvrez notre histoire.

Une implantation historique dans l’agglomération nantaise

Le quartier de la Pilotière à Nantes a été le premier secteur d’implantation pour héberger des sortants de détention. Puis, en 1968 les locaux de la Tournière à Carquefou ont été construits pour accueillir davantage de personnes sortant de prison et/ou personnes sans domicile fixe en réinsertion. Elles vivaient sur le site où elles bénéficiaient ainsi d’un logement, d’une restauration, d’actions de formation et de diverses activités. Dès 1970, des appartements ont été loués à Nantes afin de favoriser leur insertion dans « la cité ». L’Etape a eu très tôt la conviction que chaque personne, si on lui en donne les moyens, a l’aptitude et la capacité à évoluer, à trouver sa place dans la société.

Les grandes dates de l’histoire de L’Etape

Cette frise chronologique retrace les dates importantes de l’histoire de L’Etape.

1951 - Les prémices de L’Etape

Des bénévoles visiteurs de prison regroupés dans l’OVDP (Œuvre de la Visite des Détenus dans les Prisons) créent L’Etape, un centre de 20 lits pour accueillir les ex-détenus près du Champ-de-Mars. Celui-ci est présidé par M. Billot qui achète un terrain à la Pilotière à Nantes et y construit un bâtiment.

1955 - Fermeture des bâtiments

Le préfet de Loire-Atlantique ferme le centre de la Pilotière. Pourquoi ? La réinsertion de cette population est difficile, plus particulièrement pour la recherche de travail. Il faut donc trouver des professionnels spécialisés et un financement stable.

1958 - Création de l’association L’Etape

Felix Dupuis est recruté comme éducateur puis comme directeur. Il est persuadé que « c’est le boulot qui permet la réinsertion ». Il recherche donc des chantiers de construction pour occuper la vie quotidienne (parpaings, déboisement…) et monte des ateliers de travail. L’objectif de l’établissement est de travailler à la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus et de les accompagner dans leurs habitudes « d’hommes libres ». C’est aussi d’accueillir des jeunes en rupture. L’Etape dépose ses statuts en préfecture le 16 juin 1958.

1968 - Implantation officielle

L’Etape achète 5 hectares près de Carquefou à la Tournière pour s’y installer et poursuivre l’accompagnement des sortants de détention et des jeunes. A l’époque, les professionnels bénéficient d’un logement de fonction sur le site. Mais cette implantation montre rapidement ses limites dues à son éloignement par rapport à la ville, ce qui ne facilite pas la réinsertion des pensionnaires. Le siège social restera basé à Carquefou jusqu’en 2017.

1969 - Création du CHRS

En 1969, un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) voit le jour rue Paul Bellamy dans le centre-ville de Nantes, puis une partie de l’accueil des jeunes s’implante en HLM au Chêne des Anglais. L’idée est de créer des colocations de 4 jeunes par appartement et de faire vivre les éducateurs à proximité, dans les mêmes immeubles. Il accompagne également, dans leur projet de réinsertion, des personnes à la rue.

1974 - Création du foyer CAT, un nouveau tournant

En 1974, L’Etape crée un foyer CAT (Centre d’Aide par le Travail) avec un internat de 40 lits. L’objectif est de fournir à des travailleurs handicapés un foyer et un soutien pour qu’ils puissent « prendre du pouvoir » sur leur vie quotidienne, professionnelle et de loisirs.

1975 - Les Petites Unités, un service pour les jeunes

Les Petites Unités regroupent l’accueil de l’ensemble des jeunes. Ce service héberge et accompagne 42 jeunes de plus de 17 ans dans des studios autonomes. Ils sont confiés à L’Etape, soit par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), soit par la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). L’objectif du service ? Pas seulement la protection mais aussi l’accès à l’autonomie.

1980 - Nouvel environnement et adaptation

De nouvelles lois et de nouveaux besoins voient le jour ce qui rend l’environnement plus complexe, obligeant L’Etape à s’adapter en conséquence : mixité dans les établissements, agrandissement des structures, éclatement du CHRS en appartements avec un service pour personnes seules, et un service pour les couples et familles.

1986 - L’Unité de Formation Pédagogique

Les ateliers de travail déménagent de Carquefou à Rezé pour favoriser leur accessibilité pour les jeunes des Petites Unités. L’objectif reste le même : accueillir des jeunes en échec dans leur scolarité et les valoriser grâce à des activités techniques à partir de différents supports.

1988 - Création de la SAHIC

L’Etape continue d’adapter ses dispositifs. Elle transforme le CAT Hébergement et crée la Structure d’Accompagnement et d’Insertion dans la Cité (SAHIC) pour accueillir 60 adultes qui travaillent en CAT. Sa spécificité ? Accompagner et héberger les personnes dans le milieu « ordinaire » à Nantes et Carquefou.

1996 - Le Réseau d’accueil en familles bénévoles

Le CHRS structure aussi un Réseau d’accueil en familles bénévoles (FAMAC) pour des détenus permissionnaires ou en fin de peine qui prend appui sur l’expérimentation menée 2 ans auparavant avec l’association Prison justice 44.

1997 - Un Unique CHRS

Le CHRS Adultes isolés et le CHRS Couples et familles fusionnent et augmentent ainsi la capacité d’accueil.
Les missions du CHRS « unique » se diversifient par la mise en place d’une capacité d’hébergement d’urgence pour des couples, des familles et des hommes seuls avec enfants.

1996 - Création du service d’accompagnement

Le Centre d’Habitat démarre l’accompagnement à domicile en créant le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS). Il dispose de 20 places.

2002 - La loi de 20002-2

La loi de 2002-2 vient renforcer les pratiques et les valeurs mises en œuvre à L’Etape.
Elle rénove l’action sociale et médico-sociale en plaçant l’usager au cœur des pratiques. Elle facilite aussi la mise en place de projets expérimentaux et le respect des droits des personnes accueillies.

2003 - Création de la SAESAT

La Section Annexe de l’ESAT (SAESAT) est créée. Les 18 travailleurs accueillis à mi-temps bénéficient d’activités manuelles socialisantes, artistiques… pour soutenir leur insertion au travail.

2004 - Diversification des publics au CHRS

Le CHRS mobilise des places d’insertion pour accueillir 2 personnes/ménages victimes de la traite des êtres humains, coordonnées par le réseau national « ALC».

2006 - Agrandissement du Centre d’Habitat

Le Centre d’Habitat s’agrandit avec 30 places de plus pour le SAVS et la création des Logements Accompagnés pour 20 personnes. Puis est créé le Service d’Accompagnement et de Soutien à la Parentalité (SASP) en 2007. Il propose aujourd’hui 22 places.

2007 - Faciliter les sorties de détention

Un Dispositif d’Accueil Temporaire (DAT) est créé pour accompagner 4 hommes ou femmes sortants de maison d’arrêt ou de centres de semi-liberté (courtes peines) de la région nantaise, et les héberger en appartements individuels.

2008 - Restructuration des Petites Unités

Le Département de la Loire-Atlantique ayant demandé une restructuration des Petites Unités, 2 services sont créés :
Le PHARE (Protection Hébergement d’Adolescents dans une Relation Educative) qui accompagne 29 jeunes en studio.
Le SEMA (Service Educatif Mixte pour Adolescents), un foyer pour 10 jeunes.
Le projet de l’établissement continue à évoluer : le PHARE mise sur une double dynamique basée sur une individualisation des accompagnements et la notion de collectif tandis que le SEMA devient un dispositif ouvert aux expérimentations. L’UFP est désormais rattaché à ces 2 services.

2008 - Un nouveau local pour le Centre d’Habitat

Le Centre d’Habitat inaugure ses nouveaux locaux au 291 route de Sainte Luce, à Nantes, qui regrouperont tous les services.

2009 - Le Référent Hébergement Logement

Le CHRS crée le dispositif de Référent Hébergement Logement (RHL) afin de faciliter les sorties des détenus ; celui-ci prendra fin en 2016 par arrêt des financements.

2010 - Création de l’Habitat Regroupé

Le Centre d’Habitat ouvre l’Habitat Regroupé à Saint- Sébastien- sur- Loire, composé d’appartements individuels ou collectifs et de studios regroupés, avec une permanence éducative 24h/24. Il propose 17 places.

2010 - Création du GIAC

L’Etape est membre fondateur du GIAC (Groupement Inter Associatif de Coopération) : 9 associations des Pays de la Loire qui visent à renforcer leurs actions en faveur des personnes accompagnées (mutualisation de contrats, « RSE » Responsabilité Sociétale des Entreprises, participation de personnes accompagnées …).

2011 - Réorganisation du CHRS

Une réduction des budgets amène les deux sites du CHRS à mutualiser les locaux au 30 rue Jacques Callot à Nantes. Cette même année, les demandes d’hébergement sont centralisées, traitées et orientées au niveau départemental par un « guichet unique », le Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation (SIAO).

2012 - Création du dispositif de Sous-Location

Afin de fluidifier les sorties de CHRS pour des ménages ne pouvant accéder à un bail à leur nom, 15 places de sous-location sont créées.

2013 - Développement des services du CHRS

Le CHRS « Hors les Murs » est créé. L’accompagnement est le même qu’au CHRS mais il vise des personnes avec des ressources mobilisables. Le Dispositif d’Accueil Temporaire continue d’augmenter sa capacité d’accueil pour des personnes seules et des ménages en urgence.

2014 - Transversalité et mutualisation à L’Etape

L’Etape encourage et favorise cohérence, dynamisme, complémentarité et transversalité dans les différents établissements mais également d’un service à l’autre. Elle mutualise ses moyens en créant de nouvelles fonctions support : cadre technique (2014), responsable logistique (2017).

2014 - Le soutien aux GEM

3 Groupes d’Entraide Mutuelle (GEM) créés en 2005 sont, tout en conservant leur statut associatif, désormais accompagnés par L’Etape (projets spécifiques, gestion financière, administration, formation…). Ce sont des espaces d’accueil conviviaux, d’écoute et d’échange ouverts à toute personne présentant un trouble psychique.

2014 - Création du SAMSAH

Suite à la réponse à un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé, le Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes en situation de Handicap psychique (SAMSAH) est créé pour accompagner des personnes souffrant de troubles psychiques et en rupture de liens. Il dispose aujourd’hui de 32 places.

2015 - Agrandissement et rénovation des locaux

Les locaux du siège et de L’Etape Jeunes situés au 36 route de Clisson sont agrandis et rénovés.

2017 - Nouveau logo

La mouette laisse place à une nouvelle charte graphique pour L’Etape.

4 couleurs pour 4 établissements et 4 nouveaux noms : L’Etape Insertion, L’Etape Jeunes, L’Etape Tournière et L’Etape Centre d’Habitat.

« L’innovation au service de l’insertion » : un message qui accompagne désormais tous nos supports de communication.

2017 - Création d’ADJINA

A la demande du Département, l’association crée le service d’Accueil de Jeunes pour l’Insertion et l’Autonomie (ADJINA) pour répondre aux nouveaux besoins du territoire : arrivée de jeunes migrants, entre 15 et 18 ans, en Loire-Atlantique. Le service accueille 50 jeunes à Ancenis et Clisson.

2017 - Diversification des missions de l’Etape Insertion

L’Etape Insertion continue d’élargir ses champs d’action. Elle développe l’Accompagnement Vers et Dans le Logement (AVDL) pour des ménages orientés par la commission DALO (Droit au Logement Opposable).

2017 - Création du GEM Sud-Loire

Le GEM Sud-Loire est créé et accompagné par L’Etape en lien avec l’association Les Apsyades et le Centre hospitalier G. Daumezon.

2018 - Réseau de bénévoles pour ADJINA

Le service ADJINA se développe aujourd’hui vers la structuration d’un réseau de bénévoles pour accueillir ou accompagner des mineurs étrangers sur des activités extérieures de loisirs, d’aide aux devoirs, d’apprentissage du français, de règles de société, de moments de partage…

2018 - Réhabilitation de l’Etape Tournière

L’Etape reçoit l’autorisation de l’Agence Régionale de Santé pour réhabiliter les locaux de l’ESAT. En 20 ans, les effectifs ont doublé (120 travailleurs en situation de handicap psychique et 30 salariés), les pratiques professionnelles se sont adaptées et les activités de production se sont diversifiées.

Qui sommes-nous ?Nos équipes

Qui sommes-nous ?Nos partenaires

Qui sommes-nous ?Financements institutionnels