#maviedepro à L’Etape !

Entretien avec T., agent technique supérieur dans l’équipe logistique, à Nantes.

1.Quelle est ta fonction ? Je suis agent technique supérieur à L’Etape Insertion, depuis 9 ans. Nous sommes 5, et au total, nous sommes 12 agents dans l’association.

2. Quelle est ta mission ?

J’interviens dans les logements des personnes accompagnées par le CHRS (centre d’hébergement et de réinsertion sociale) à Nantes Nord, Centre, Ouest, Beaulieu, Breil, Couëron. Avant c’était plus centré sur un territoire, aujourd’hui c’est plus éparpillé.

3.Raconte-nous une journée -type.

Pas de journée-type ! Je fais 1.000 choses dans une journée !

DEPANNER DANS LE QUOTIDIEN :

  • en direct : je débouche les éviers remplis d’huile ou de nourriture, je change les syphons, je relance une chaudière, je change les prises et les ampoules (car j’ai l’habilitation électrique)
  • Ou je sollicite l’entreprise du bailleur social pour un problème de robinetterie, de chauffage, d’antenne, de VMC, de menuiserie, …

Je suis là aussi pour assurer les rdv avec les entreprises, et négocier l’heure du passage pour ne pas être mobilisée toute la journée !

Quand on arrive chez les gens, ils sont contents de nous voir ! On peut aussi repérer des choses, et faire le lien avec les éducateurs ; on a vraiment un rôle dans l’accompagnement des personnes.

BIEN AMENAGER LES APPARTEMENTS, « de la petite cuillère à la télévision » :

Pour les nouveaux logements, par exemple pour les réfugiés ukrainiens, je commande les meubles, installe le mobilier livré, j’équipe l’appartement à partir de listes d’inventaire (vaisselle, mobilier,…).

On essaie de prendre des choses pratiques (pas de canapé blanc !), pas trop chères et belles pour que les gens se sentent bien !

4.Comment arrives-tu à gérer toutes les demandes des éduc et des hébergés ?

Aujourd’hui, je note tout ce que je fais : les appels reçus ou passés, les mails, pour suivre toutes les interventions. Par ex, il a fallu 2 ans pour faire fonctionner un interphone !

Avec l’expérience, on sait qu’il faut prendre 2 chemins : contacter le bailleur ET l’entreprise. Tous les jours il faut appeler, relancer, tout noter !

5.« Des puces et du stress » c’est aussi ça votre métier !

Un jour, je visitais un nouvel appartement pour évaluer l’équipement à prévoir. Dans le salon, je me pose sur la table pour écrire, je regarde ma manche et je vois sur mon bras une puce qui saute ! « Il faut que je la trouve et que je ne la laisse pas ici !!! ». … j’en vois une autre sur mon bras… en retirant mon pull, des puces dedans et dehors… là je panique ! Je prends mes affaires et je sors tout de suite !

Dans la voiture, je mets mon pull dans un sac. « Est-ce que j’ai ramené ça de chez moi ? » Je file au travail prendre une douche à l’eau froide, le constat est là : des dizaines de piqûres de la tête aux pieds !

Je vous passe le stress d’en ramener chez moi, d’en laisser dans la voiture de service, sur la moquette des bureaux,… Au final, une entreprise a désinfecté le logement !

On avait déjà eu des appartements avec des infections de cafard, des punaises de lit. Mais, les puces, c’était une première !

6.As-tu des espaces ressources à L’Etape Insertion ?

Oui, et ces bulles, ça donne du peps à la fonction d’agent technique ! J’ai plus de relations avec mes collègues, c’est important de faire équipe avec tout le monde ! Ca m’enrichit, et je suis toujours en demande d’apprendre des nouvelles choses ! Par exemple :

  • Je participe à la commission Technique, « elle est trop bien » avec le chef de service, le cadre logistique, un éduc de chaque équipe, la maîtresse de maison, et moi. On éclaircit le « qui fait quoi » dans les logements. On gère aussi l’inventaire des centaines de badges, de barillets et de clés !
  • Je suis aussi élue au Comité social et économique de L’Etape, notamment pour la partie « Santé sécurité au travail » : c’est une façon de m’impliquer et de connaître l’association et les autres établissements « de l’intérieur ».
  • Avec une éducatrice, j’anime « Le Grand Atelier » :  on crée des objets déco, de couture avec les Cousettes nantaises, on fait du jardinage, de l’art floral,… C’est en relation avec les personnes accompagnées, on les découvre dans un bon mood car elles viennent pour créer quelque chose pour elles. Ce que j’adore par-dessus tout : quand on sort le gros outillage (scie sauteuse), les femmes hésitent mais elles sont super contentes d’avoir réussi ! Ca leur donne envie de bricoler chez elles, c’est énorme et c’est super valorisant pour elles !

7.As-tu un projet d’évolution professionnelle ?

Après avoir gouté aux ateliers, c’est là que ça m’a donné envie de faire une reconversion pour devenir éducatrice ! Je viens de passer mon examen d’accès à l’école d’éduc, on croise les doigts !

Mai 2023

Autres actualités
ESAT L'ETAPE TOURNIERE Portes ouvertes de l'ESAT, mardi 18 juin...
L'Etape Jeunes Anjorrant Urgent : recherche une basse et un...
ESAT L'ETAPE TOURNIERE Echauffement convivial, réveil...