Découvrez le premier livre de Brigitte Petit

Dans cet article, elle partage avec L’Etape son approche de la schizophrénie.

Quels sont les liens entre Brigitte Petit et L’Etape ?

Nous connaissons Brigitte Petit parce qu’elle a été marraine du Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) « Le nouveau cap », à Nantes, que l’association L’Etape accompagne depuis plusieurs années.

Psychologue clinicienne, elle a une longue expérience comme infirmière dans des services de psychiatrie. Sa connaissance du sanitaire et du médico-social, son lien avec les équipes, les personnes souffrant de troubles psychiques et leurs familles l’ont amenée à développer une approche plurielle.

Très engagée, elle cherche des alternatives à l’hospitalisation, elle participe à la création de nombreux dispositifs d’accueil, laissant toujours une place à la singularité de chacun. Elle met au cœur de ses pratiques la réhabilitation des personnes, leur parole, leur humanité, leur participation à leurs propres choix. Elle travaille avec les patients, les familles, les associations de soignants/soignés.

Il lui semblait important de partager son expérience, son approche de la schizophrénie. Alors, après 3 ans de travail, elle vient de terminer son premier livre, « Pour une approche plurielle de la schizophrénie : du soin au social ».

Que vous soyez personne accompagnée par le médico-social ou en psychiatrie, infirmier.ère, assistant.e social.e, famille ou proche d’un patient,… vous aurez envie de vous plonger dans son premier livre. Découvrez son interview.

Quel est le sujet de votre livre ?

La schizophrénie ! mais sans l’enfermer dans une seule approche.

  1. Dans une première partie, j’y interroge les concepts et je n’en garde que l’essence, je travaille sur les discours, tous les courants pour voir ce qu’il y a derrière (la psychiatrie biologique, la génétique, l’épidémiologie, la psychanalyse, …) et aussi à partir de beaucoup d’exemples : « la schizophrénie, une maladie ou une manière singulière d’être au monde ? la schizophrénie est génétique… il y a des bénéfices secondaires dans la maladie … la notion de chronicité … le handicap… ».
  2. Ensuite, j’évoque les soins en psychiatrie, les liens avec la famille, l’accompagnement médico-social et l’inclusion sociale. On suit en quelque sorte le malade dès le début de sa décompensation, dans son parcours de soins.

J’ai déjà écrit beaucoup d’articles dans des revues spécialisées, mais j’ai voulu écrire ce livre pour apporter un autre éclairage et aussi, en hommage à Lucien Bonnafé (psychiatre à l’origine de la politique de secteur psychiatrique, ancrée sur son territoire). Mon objectif est vraiment de rendre ce libre accessible au plus grand nombre.

Vous avez expérimenté le travail entre soignants et soignés…

Toute ma carrière, j’ai trouvé que certaines relations entre soignés et soignants faisaient encore violence aux patients. Ils doivent se plier à un cadre imposé. Or, ce ne sont pas des cas à gérer, il faut tenir compte de la singularité de chacun. On a toujours une communauté de destins entre professionnels et personnes accompagnées, entre soignants et soignés. On peut toujours se rejoindre.

Vous parlez beaucoup du médico-social et de la place des personnes accompagnées, des soignés…

Le médico-social, le sanitaire, les soignants, les soignés, les travailleurs sociaux, les familles : il faut travailler ensemble, prendre le temps de se connaître, apprendre à se décentrer, changer nos représentations. C’est dans ce creuset d’humanité que sont les solutions.

Dans ce livre, je souligne aussi la qualité du travail accompli par le médico-social. Il faut continuer !

La schizophrénie n’est pas une maladie sauf pendant les temps de décompensation…

Oui, « la schizophrénie n’est pas une maladie sauf pendant les temps de décompensation », c’est ce que je pose au fil de mon « enquête ». C’est comme ça que j’ai conçu le livre. Le lecteur avance pas à pas.

En confrontant les discours, j’interroge aussi la question du « patient chronique », l’avenir possible pour les sujets après une décompensation, les missions de l’institution et ce qu’elle produit sur les gens.

Avez-vous des premiers retours sur votre livre ?

Oui, un ancien patient m’a adressé le message suivant « maintenant, je vais avoir une béquille pour expliquer ma maladie, j’ai compris ce que j’ai vécu en psychiatrie, une autre vie est possible ». Un professionnel de la psychiatrie m’a aussi partagé son plaisir à se plonger dans l’ouvrage.

Même mes voisins et mon neveu avocat ont trouvé ça passionnant, c’est comme une enquête, on a envie de lire la suite, de savoir…

Pour commander ou rencontrer Brigitte Petit

Si vous souhaitez commander son livre, vous pouvez directement passer à la librairie Vent d’Ouest https://www.librairieventdouest.com/ .

Pour les professionnels, personnes accompagnées et bénévoles de L’Etape, vous pouvez nous adresser vos demandes en vue d’une commande groupée.

Très prochainement, une rencontre avec Brigitte Petit sera organisée à L’Etape, afin de partager nos expériences. Elle sera ouverte à tou.tes. Alors si vous êtes intéressé.e, merci de nous en faire part sur la boite siege@letape-association.fr 

Amandine Rouffiat, cadre technique

Septembre 2022

Autres actualités
L'Etape Jeunes Anjorrant Urgent : recherche une basse et un...
ESAT L'ETAPE TOURNIERE Echauffement convivial, réveil...
ESAT L'ETAPE TOURNIERE Portes ouvertes de l'ESAT, mardi 18 juin...